Mon chien, cet athlète

Je passe beaucoup de temps chaque jour à lire les groupes de réseaux sociaux dédiés aux chiens.
Certains problèmes reviennent fréquemment. Mais plus fréquent que les problèmes, il y’a des solutions qui sont proposées comme réponse à presque tout soucis qu’un propriétaire peut-être amené à rencontrer avec son chien.

L’activité

L’activité semble être une solution miracle capable de résoudre les problèmes de destruction, de fugue, d’aboiement, prédation, d’agressivité et j’en passe.
Lorsqu’un propriétaire désemparé vient demander de l’aide pour son chien destructeur, il est forcément fait mention de l’activité dans les réponses proposées.
En parallèle de cette constatation je note également que de plus en plus de propriétaires se plaignent d’avoir un chien hyper actif, impossible à fatiguer, qui ne se pose jamais et qui, en bonus, présente souvent un problème de comportement de type aboiement, destruction ….
Faut-il y voir un lien ?
Il est possible que oui.

Depuis quelques années notre regard sur l’éducation a changé, nous n’imposons plus, nous demandons. Nous proposons à nos chiens de nombreuses activités ayant pour but de combler ses besoins, et ce, dès son plus age.
Certains chiots ont des programmes presque aussi chargés que ceux des enfants, école du chiot, initiation agility, cours de clicker, balade éducative, socialisation en ville, etc….

L’intention est louable, mais le résultat n’est pas toujours celui escompté.
Bien sûr quand le chien dort il ne mange pas le canapé, mais à force d’entrainement il va récupérer plus vite et dormir moins…

Le mieux est l’ennemi du bien.

A vouloir en faire toujours plus, on fait trop.
En préparant pour votre chien un programme entraînement digne d’un champion olympique vous faites de votre chien une machine de guerre.
Sa musculature et son endurance augmentent, ses phases de récupération sont de plus en plus en courtes et son besoin d’activité augmente tout autant.
En voulant fatiguer physiquement et quotidiennement votre chien vous risquez d’en faire un animal inépuisable avec des besoins énormes. Au final il y a des chiens hyper-actif que les propriétaires ont fabriqué eux-mêmes.
Il est important de proposer des activités variées, plus ou moins physiques / sportives et ne pas installer de routines trop rigoureuses.
Que se passerait-il si vous vous cassiez la jambe et que vous deviez sortir votre chien avec des béquilles pendant 6 semaines alors qu’il est habitué à 1h30 de footing par jour ?

Le choix de l’activité est primordiale.

1h30 de balade en liberté tous les jours, c’est très bien.
/!\ Attention j’utilise ici de grossiers clichés ils n’ont pas pour but de stigmatiser une race mais de définir des tendances comportementales.
Mais un chien de troupeau continuera malgré tout de courir après les vélos, un molosse mâchouillera votre canapé, un chien de chasse mangera toujours vos poules…
Chaque race a été créé avec un but précis. Aujourd’hui nous achetons un chien de race parce que son physique nous plait et que ses capacités physiques correspondent à notre mode de vie. Mais bien souvent nous substituons à ses besoins originaux des activités de notre choix.
Alors bien sûr tous les bergers australiens ne sont pas bons au troupeau, ni tous  ne pincent pas les cyclistes. Mais si votre berger australien pince les cyclistes, rien ne prouve que le canicross ou l’agility seront des substituts capables de satisfaire son envie de rassembler.
Lorsqu’un chien manifeste un désir marqué pour une activité particulière, il peut être intéressant de lui proposer une activité de substitut aussi proche que possible de l’activité qu’il a mis seul en place plutôt que tenter de fatiguer le chien sans autre but que de lui fournir “de l’activité”
Pratiquer le troupeau, mâchouiller des jouets / bois de cerf / os … , chasser une  voiture télécommandée ou rapporter une balle, chercher des bonbons cachés partout dans le jardin ou en promenade….

On n’apprend pas à nos chiens à ne rien faire.

On s’empresse de récompenser les progrès, on s’extasie devant un chiot de quelques mois qui s’assoie, revient, marche au pied, mais jamais on ne pense à récompenser un chien  qui est calmement posé sur son cousin à attendre.
Et pire encore, quand ils sont  un peu trop remuant on aurait presque peur d’aller les déranger pendant ce sacro-saint moment de repos (pour nous comme pour eux).
C’est une erreur ! L’apprentissage du calme est aussi important que le reste. Félicitez-le quand il est sage, encouragez-le à se poser.
Instaurez des moments de câlins calmes, apprenez lui qu’un massage est très agréable, et encore plus s’il se tient tranquille.
Enrichissez votre relation avec des moments d’échanges tactiles et calmes

Ascenseur émotionnel

Beaucoup de propriétaire travaillent toute la journée.
Beaucoup culpabilisent également de laisser leur chien seul 8h ou 10h. Alors dès qu’ils rentrent ils se consacrent pleinement à leur chien.
On prend la laisse et c’est parti, on court, on joue, on saute, on s’épuise.
On demande au chien de passer d’un niveau d’activité inexistant (et de s’y tenir plusieurs heures durant) puis de passer à une charge émotionnelle et physique très importante en parfois moins de quelques minutes.
Rajoutez une routine régulière la dessus, si vous rentrez à 18h, il y’a fort à parier que rapidement à 17h50 puis 17h40 puis 17h30 votre chien s’éveille et monte en pression jusqu’au moment où le canapé lui servira à décharger son trop plein émotionnel.
/!\ Le chien à une très bonne horloge interne, s’il n’est pas capable de lire l’heure en tant que tel, il est capable d’utiliser son environnement pour évaluer l’heure (passage du bus, voisin qui rentre, clocher qui sonne, etc…)

Il est important de varier les activités. Il est préférable de faire appel à un voisin, un ami ou un pet sitter pour couper la journée du chien plutôt que de lui proposer toute l’activité de la journée en une fois et d’avoir un contraste trop important.

 

En bref, je dirais que l’activité physique doit être choisie pour le chien et non pas pour l’humain qui l’accompagne, elle doit être utilisée et diluée de manière intelligente et doit rester un plaisir pour tous.
En aucun cas elle n’est un remède miracle à un problème de comportement

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *