Où acheter son chien ?

En premier lieu je vais essayer de clarifier un peu le jargon de l’élevage canin.

Quand on parle de chien, on parle de race, de pure race, de LOF, de confirmation, etc…

Le LOF est le livre des origines Françaises. Tous chiens dit “de race” ou “pure race” est nécessairement inscrit au LOF.
On trouve sur internet de nombreuses annonces de chiots “pure race non lof”, ne vous y trompez pas, ce ne sont pas des chiens pure race.
On les qualifie de chien “type xxxxx” (type labrador, type border, etc …).
Ces chiens peuvent être issus de 2 parents LOF, mais le propriétaire n’a pas fait toutes les démarches pour déclarer les chiots.

Comment produire un chiot LOF ?

Pour être autorisé à produire des chiots LOF, il faut que les 2 parents soit eux-même LOF (de la même race) et qu’ils  aient été confirmés.
La confirmation à lieu lors d’un “concours de beauté de chien” et est réservée aux chiens dont la croissance est terminée (l’age varie selon les races)

Un juge va observer si le chien correspond bien au standard de la race et s’il ne présente pas de défaut éliminatoire.
Ces défaut sont nombreux et différents pour chaque race. Cela va d’une couleur non autorisée, à une taille trop grande ou trop petite, en passant par des problèmes de dentition…

Lorsque vous possédez un chien LOF, vous pouvez le faire reproduire avec un autre chien LOF. Si la portée puis les chiots sont correctement déclarés à la société centrale canine, alors ils auront le droit d’obtenir leur inscription au LIVRE des origines françaises, et donc d’être LOF.

La principale différence entre les chiens en vente sur le marché sera donc l’inscription ou non au LOF.

Participer à des expositions et effectuer les démarches d’inscription des chiots représente un coût financier relativement important.
Un chien LOF sera presque toujours plus cher qu’un chien non LOF.

Lorsque vous souhaitez accueillir un chiot dans votre foyer, il y’a plusieurs questions à se poser.

Un chien de race ou non ?

Si vous souhaitez participer à des expositions, si vous êtes amoureux d’une race précise, si vous souhaitez pratiquer certains sports canins en compétition ou si vous souhaitez faire de l’élevage, il vous faudra certainement un chien de race.

Si vous n’êtes pas dans les 4 cas précédents, vous pouvez être amenés à préférer un chien de race malgré tout.

La race du chien prédéfinie certains comportements.
Un border collies aura plus de chance d’être un bon chien de troupeau qu’un cavalier King Charles.
Un berger allemand aura plus d’aptitudes à la garde qu’un chihuahua.

Bien sûr des exceptions existent, personne ne peux affirmer que TOUS les Borders sont de bons bergers.

Mais si vous cherchez un chien de troupeau vous avez tout intérêt à rechercher un individu issu d’une race ayant des qualités pour cette activité.

A contrario, si vous souhaitez juste un compagnon de vie, vous n’avez pas besoin de vous diriger vers une race précise.

/!\ Certains sports canins ou échelons de compétition sont réservés aux chiens LOF.

Les bâtards ont une meilleur santé.

Cela n’est pas vrai, mais cela n’est pas faux non plus.

Un chien de race n’attrapera pas plus la grippe qu’un bâtard.
En revanche, pour créer une race les éleveurs sélectionnent des chiens avec certaines caractéristiques (couleur, taille, poids, aptitude, caractère…)
Ces caractéristiques sont présentent sur des gènes précis.
Ces gènes peuvent également être porteurs de certains défaut (dysplasie, MDR -/-, cancer des histiocytes), en fixant un gène comportant une couleur spécifique, on fixe également une maladie.
C’est pour ça que certaines races sont sujettes à la dysplasie, à la mutation du gène MDR, au cancer des histiocytes, à différents problèmes cardiaques et à bien d’autres problèmes qu’on ne retrouve que bien moins rarement sur les bâtards.

Un chiot ou un adulte ?

Maintenant que votre recherche est un peu mieux défini, on va se pencher sur le choix de l’individu.
Un des critères les plus important est sans doute l’âge du chien.

Accueillir un chiot est très différent d’un adulte.
Un chiot va nécessiter un apprentissage de la propreté, sera sans doute amené à faire quelques bêtises.
Un adulte sera plus à même de supporter des absences régulières qu’un chiot.
Mais un adulte a un passé dont il faudra tenir compte.

Mâle ou femelle?

Il y’a de nombreuses idées reçues sur le sexe des chiens, les mâles seraient plus dominants, les femelles s’attacheraient mieux aux hommes qu’aux femmes….
Tout est faux.

Les seuls critères dont il faut tenir compte sont
– Les chaleurs pour les femelles.
– Un coût de stérilisation plus élevé pour les femelles.
– Un marquage vertical pour les mâles (des petits pipi sur les coins des murs et les roues des voitures).
– Réaction aux femelles en chaleur du voisinage pour les mâles entiers (non castrés).
– Le mâle est quasi systématiquement  plus grand que la femelle.

Ici il n’y a pas de bonne réponse, cela dépend de votre cadre de vie et de vos choix personnels.

Où l’acheter ?

 

Animalerie

En animalerie, l’origine du chiot n’est pas clairement définie. Les animaleries s’efforcent d’acheter à des éleveurs, mais ils ne sont pas forcément français.
Pire, il est fréquent que des marchands de chiens se déclarent éleveurs pour acheter à bas coût à l’étranger afin de revendre aux animaleries françaises.
Les chiots que vous achetez sont élevés dans des conditions plus que douteuses et passent parfois plusieurs semaines en magasin derrière une vitre.
On constate de nombreux troubles du comportement et des difficultés d’apprentissage de la propreté.
Vous pouvez avoir l’impression de faire une bonne action en achetant au prix fort un chiot en animalerie, mais au final vous entretenez un commerce parfois peu regardant sur le bien être du chiot.

Avis : Fortement déconseillé!

Les salons pour chiots

Entre l’exposition et la foire, vous pouvez trouver moult chiots à vendre sur les salons.
Un bon éleveurs avec une bonne renommée a souvent une liste d’attente qui se remplit avant même la naissance des chiots.
Les chiots qu’on retrouvent sur les salons sont souvent des “invendus”, cela peut-être des chiots avec des défauts physiques, ou peureux et qui n’ont pas su charmer les acheteurs.
On trouve aussi des chiots issus d’élevage faisant énormément de portées et ayant du mal à écouler tous les chiots.
Il faut garder à l’esprit que dans ce genre d’élevage, les employés ont peu de temps à consacrer à chaque chiot et la sociabilisassion laisse à désirer.
Le prix en expo est souvent moins cher qu’en élevage, on peut avoir l’impression de faire une bonne affaire, mais c’est rarement le cas.

Éleveur pro.

L’éleveur est un professionnel du chien qui fait naître des chiots dans le but de les commercialiser.
Sous cette description se trouve autant de structures différentes que d’éleveurs.
Du marchand de chien déguisé qui impose des portées trop fréquentes à ses femelles dans un unique but de rentabilité à l’éleveur passionné qui aime ses chiens et produit des chiens de qualité.

Si vous optez pour ce choix, vous devrez être vigilant et prendre le temps de dénicher un bon élevage.
Ne favorisez pas la proximité de l’élevage ou le prix des chiots mais prenez plutôt le temps d’aller à l’élevage.
Demandez à voir les reproducteurs, leur lieu de vie, demandez à voir comment sont traités les retraités, regardez la relation de l’éleveur avec ses chiens.

Chaque race à ses problèmes de santé.
Assurez-vous que l’éleveur les connait, que ses chiens sont dépistés, le mieux étant encore un éleveur qui prend les devants et vous informe de lui-même.
Exiger de voir les documents administratifs et sanitaires (tests ADN, arbres généalogiques, différents dépistage, …)

Éleveur particulier

Avec un éleveur particulier vous payerez votre chien moins cher, bien souvent les particuliers sont très impliqués dans le bien être de leur chien.
En revanche on observe souvent des lacunes quant aux soins à apporter à une chienne gestante et aux dépistages des maladies liées à la race.
Ces lacunes sont liées à un manque de connaissance et aux frais importants qu’engendrent les différents tests.

Soyez vigilant sur le suivi de la santé des reproducteurs et n’hésitez pas à demander des informations (Planning de vermifugation, alimentation adaptée, documents officiels SSC, test ADN, etc…)

N’oubliez pas que les quelques euros que vous économiserez en achetant un chien à un particulier peuvent vous coûter cher si par la suite il développe une maladie grave (une opération de dysplasie coûte plus de 1000 euros)

Sachez également que dans certaines races, il y a des mariages de couleurs qui peuvent faire naître des chiens avec des problèmes génétiques. Certains peuvent même naître sourds et aveugles par exemple (croiser 2 bergers australiens de couleur merle donne 25% de chiot sourds et/ou aveugle).
Assurez-vous bien que votre interlocuteur possède de solides connaissances sur la race qu’il fait se reproduire, sur les soins à prodiguer et qu’il a bien entreprit toutes les démarches administratives indispensable à l’inscription au LOF du chiot.

SPA / Refuge

En refuge vous pouvez trouver de tout, des chiots, des adultes, des chiens qui sont sans doute LOF (mais vous n’aurez quasiment jamais les papiers) ou des bâtards dont il est impossible de deviner les origines.
Vous aurez un large choix pour un prix modique et la satisfaction d’avoir sauvé un chien.
En revanche vous serez face à un chien avec un passé dont vous ignorez tout.
Certains pourront présenter des troubles du comportement plus ou moins gênants et il faudra parfois un peu de patience pour créer un lien avec votre chien.

Don

Sur les sites d’annonces il y a souvent des particuliers qui se séparent de leur chien (parfois LOF).
Une fois encore vous ferez une bonne action en sauvant un chien de l’abandon.
En revanche un abandon a souvent un motif et il se peut que vous récupériez un chien avec des troubles du comportement à corriger.

 

Prenez le temps de bien réfléchir avant de choisir votre chien, vous vous engagez pour longtemps !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *