Les dangers de l’été

L’été est la saison de tous les dangers pour nos compagnons.
En effet entre les aléas-climatiques, les fortes chaleurs, et les déplacements pour les vacances, leur cadre de vie et leurs habitudes sont chamboulés, leur sécurité aussi.

Je vous propose de faire un tour d’horizon des dangers qui vont vous guetter cet été.

Le coup de chaleur :

Le chien ne transpire pas (enfin quasiment pas, il possède des glandes sudoripares entre les doigts, autant dire que ça ne va pas l’aider à se rafraîchir). Le seul moyen que le chien possède pour réguler sa température c’est le halètement qui lui permet d’expulser la vapeur d’eau (dans un environement très humide l’efficacité du halètement est fortement amoindrie)
Tous les chiens ne sont pas égaux face au halètement. En effet, les brachycéphales (les nez écrasés), de part leur morphologie profitent bien moins de l’effet ventilateur du halètement et sont donc plus sensibles aux problèmes de chaleur.

Symptômes :

– Augmentation de la vitesse respiratoire (halètement inconfortable, difficulté à reprendre son souffle)
– Augmentation de la température (39+, jusqu’à plus de 40)
– Un chien abattu, peu réactif
– Convulsions

Causes :

– Effort musculaire important (les nez plats sont les plus exposés).
– Température ambiante élevée (un chien enfermé dans une voiture peut succomber à un coup de chaleur en moins de 10 min).

Conduite à tenir :

Il faut agir vite, le pronostic vital du chien est engagé.
– Refroidir le chien
attention Il n’est pas question ici de mettre son chien dans l’eau glacée. L’eau glacée va provoquer une vasoconstriction périphérique ( un resserrement des vaisseaux sanguins périphériques) qui va empêcher la température du chien de baisser.
L’idéal est de refroidir la zone inguinale du chien (c’est la zone moins poilue sous le ventre proche de l’appareil génital) avec une poche de froid ou une serviette humide et de garder le chien dans une pièce fraîche le temps que sa température baisse.
– Hydrater le chien avec de l’eau fraîche mais pas glacée.
– Se rendre rapidement chez le vétérinaire. Prévenez le de votre arrivée, même si le chien semble aller mieux, même si on est dimanche. Le coup de chaleur peut provoquer le décès du chien jusqu’à 48h après l’exposition à la chaleur. Il endommage les reins, il doit être pris en charge médicalement. Pendant le trajet mettez la climatisation, gardez le chien au frais.
– La rapidité de la prise en charge est décisive pour la survie du chien.

La déshydratation

Bien que cela semble être un problème médical lié à l’été, la déshydratation peut toucher les chiens toute l’année.

Symptômes :

– Le chien à soif, il semble chercher de l’eau.
– Le chien halète fortement.
– La peau est moins élastique. Si vous pincez la peau du cou, elle mettra quelques secondes à reprendre sa place.
– Les urines peuvent être foncées.

Causes :

– Le manque d’eau (est-ce que la gamelle est accessible, propre, remplie ? Si il y’a plusieurs chiens, assurez-vous que l’un d’entre eux ne monopolise pas la gamelle).
– La chaleur excessive.
– Diarrhée / vomissements.
– L’exercice physique intense (surtout en période de forte chaleur).

Conduite à tenir :

– Faites boire le chien (évitez l’eau trop froide ou glacée).
– Consultez rapidement un vétérinaire si la déshydratation semble importante ou que le chien à des signes de vomissements / diarrhée.

Les brûlures des coussinets

En été, avec les fortes chaleurs , le sol peut rapidement devenir brûlant, et les coussinets de nos compagnons à poil peuvent en souffrir. En effet le macadam, le sable et d’autres surface peuvent atteindre les 50°C, et cela peut provoquer des lésions douloureuses.

Symptômes :

– Le chien rechigne à marcher ou semble boiter.
– Lésions du coussinet.

Conduite à tenir :

– Autant que possible éviter les heures les plus chaudes de la journée pour promener votre chien.
– Privilégiez les sols en terre ou en herbe, les passages ombragés.
– N’hésitez pas à tester la chaleur du sol, avec votre pied ou votre main.
– Si votre chien présente une lésion du coussinet, montrez le à un vétérinaire, qui saura vous prescrire de quoi éviter la douleur et l’infection.
– Si votre chien a eu chaud mais ne semble pas blessé, rincez lui les coussinets à l’eau fraîche, et assurez vous qu’il n’a pas de goudron coincé entre les doigts ou dans le poil.
– Si vous êtes dans l’obligation de faire marcher votre chien sur une surface brûlante, il existe des “chaussons” iciamazon ou amazon qui peuvent le protéger.

Chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires sont des chenilles que l’on trouve dans les pins, comme leur nom l’indique elles se promènent les unes derrière les autres en procession.

chenilles processionnaires   Nid de chenilles processionnaires

Ces chenilles sont particulièrement urticantes, pour le chien comme pour l’homme. Le soucis étant que le chien peut être tenté de jouer avec et donc de les toucher avec ses pattes et sa gueule.
Si votre chien s’est trouvé en contact avec des chenilles processionnaires, vous devez vous rendre le plus vite possible chez le vétérinaire, c’est une urgence vitale.

Symptômes :

– Douleur.
– œdème de la langue, de la tête ou des pattes.
– Gène respiratoire (pouvant aller jusqu’à l’arrêt respiratoire).
– Nécrose des parties du corps étant entrées en contact avec les chenilles, pouvant allez jusqu’à l’ablation de la langue et la cécité.

chenilles-processionnaires""

Conduite à tenir :

– Ne touchez pas les chenilles, si vous devez les enlever de votre chien faites le avec un jet d’eau ou des gants.
– Rincez les parties qui ont été en contact avec les chenilles à grande eau.
– Rendez-vous le plus rapidement possible chez le vétérinaire, prévenez le de votre arrivée.
– Empêchez le chien de se gratter, mettez lui une collerette, faites vous accompagner pendant le trajet afin de contrôler le chien.

Les épillets

Les épillets sont des morceaux pointus d’herbe sèche qui se coincent dans les poils du chien.

epillets oreilleÉpillets retirés d’une oreille

Une fois coincé dans le poil l’épillet va avancer toujours dans le même sens, il peut finir par transpercer la peau et parfois causer un abcès, souvent entre les doigts du chien ou derrière les oreilles. Mais l’épillet peut aussi rentrer dans l’oreille, le nez, la vulve, le fourreau, les yeux, entre les doigts…

Symptômes :

– Douleur.
– Chien qui se gratte ou se lèche avec insistance.
– Selon l’emplacement de l’épillet on peut voir apparaître des secrétions corporelles (nez ou œil qui coule).
– Éternuement.
– Température.
– Abcès.

Conduite à tenir :

Préventivement il faut brosser son chien régulièrement et inspecter les zones à risques (entre les doigts, sous les aisselles, près des oreilles, ..), Il est possible de tondre au printemps les zones à risque du chien.
Une fois que l’épillet est là, deux possibilités :
– Soit vous pouvez le retirez vous même et il faut désinfecter et surveiller dans les jours qui viennent.
– Soit il touche une zone sensible (œil, oreille, fourreau….) ou bien un abcès ou une plaie importante existe déjà auquel cas il faut vous rendre sans tarder chez le vétérinaire.

En bref

Si vous partez en vacances avec votre compagnons à 4 pattes pensez à prévoir une petite trousse de premier secours pour lui (genre ceciamazon, elle pourra toujours vous servir qui plus est!) et renseignez-vous sur les coordonnées des vétérinaires (et des vétérinaires de garde) présent sur le lieu de vos vacances, en cas d’accident ce seront de précieuses minutes de gagnées.
N’oubliez pas d’identifier votre chien, n’étant pas chez lui s’il se perd il aura plus de mal à retrouver son domicile, mettez tout en place pour pouvoir le retrouver en cas de soucis.
N’oubliez pas de prendre son carnet de santé, son numéro d’identification et les informations de sa mutuelle si vous en possédez une.

Bonnes vacances !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *